Le championnat

 
 

La Formule Renault 2.0 a été conçue pour être l’outil de formation idéal des jeunes pilotes visant, à terme, la Formule Un. En optimisant son design, Renault Sport Technologies renforce le caractère et l’efficacité de cette monoplace, fer de lance de la filière mise sur pied par le constructeur français.

Depuis plus de 40 ans, la Formule Renault est une discipline incontournable pour les espoirs du sport automobile. Alain Prost, René Arnoux, Didier Pironi, et plus récemment Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton, Felipe Massa, Romain Grosjean, Daniel Ricciardo, Jules Bianchi, Jean-Eric Vergne ou Valterri Bottas se sont illustrés en Formule Renault au début de leur carrière. Héritière de cette philosophie, la nouvelle évolution de Formula Renault 2.0 a pour objectif de permettre aux jeunes espoirs de découvrir le pilotage d’une voiture de course aux fonctionnalités et au comportement déjà proches des catégories supérieures.

2017 marque une nouvelle étape pour la Formule Renault 2.0 qui offrira plus que jamais à ses participants les meilleurs outils et dotations pour progresser dans le sport sur le long terme. En effet, deux pilotes du plateau, dont le vainqueur du championnat, intégreront la Renault Sport Academy. Tous deux auront alors accès aux moyens offerts par Renault Sport Formula One Team pour se préparer à leur future carrière. Ils recevront également un soutien financier pour leur programme 2018.

Côté technique, Renault Sport Racing mise sur la stabilité afin de permettre aux coûts d’être toujours plus compétitifs sur un marché plus concurrentiel que jamais. Grâce à une conception optimisée, une excellente fiabilité et un nombre de pièces de rechange réduit, le coût d’exploitation de Formula Renault 2.0 est maitrisé. Montées à l’usine Alpine de Dieppe, les voitures sont contrôlées, mises en route et réglées avant la livraison.

La continuité sportive est également un élément majeur de l’Eurocup. C’est la raison pour laquelle, le format des week-ends de course – qui offre un temps de roulage conséquent - reste identique depuis plusieurs années :

 

  • Deux séances d’essais collectifs de 50 minutes
  • Deux qualifications de 30 minutes
  • Deux ou trois courses de 25 minutes plus un tour
COMPÉTITIVITÉPASSIONAMBITION
 
COMPÉTITIVITÉPASSIONAMBITION