Des débuts constructifs pour Tech 1 Racing

 
 
Pour ses débuts en Blancpain GT Series Endurance Cup, Tech 1 Racing a connu un premier week-end de course extrêmement instructif à Monza. Montée progressivement en régime malgré les intempéries, l’équipe toulousaine a poursuivi l’apprentissage de son nouvel environnement tout en menant la Lexus RC F GT3 de Fabien Barthez et Bernard Delhez à la cinquième place.

Depuis les essais collectifs d’avant-saison organisés au Circuit Paul Ricard mi-mars, Tech 1 Racing avait eu peu d’occasions de poursuivre son processus de découverte et d’apprentissage du GT3. L’équipe arrivait donc à Monza avec l’objectif d’engranger un maximum de kilomètres.
 
Vendredi, Fabien Barthez et Bernard Delhez étaient accueillis par la pluie. Les hommes de Simon Abadie en profitaient alors pour étudier les spécificités de leur Lexus RC F GT3 et des pneumatiques Pirelli dans ces conditions – inédites pour eux jusqu’ici – qui s’amélioraient au fil des trois séances. 
 
Après avoir bouclé plus de 420 kilomètres, la structure toulousaine continuait son travail de fond durant les essais libres et des préqualifications. Les averses faisaient toutefois leur retour dimanche matin, mais Fabien Barthez et Bernard Delhez passaient entre les gouttes et les nombreux pièges pour se positionner au sixième rang de leur catégorie, notamment grâce à un brillant troisième temps en Q2. 
 
Après un départ donné sous le régime de la voiture de sécurité, Fabien Barthez réalisait un excellent premier relais pour se porter à la troisième place avant d’être relayé par Bernard Delhez. Le Belge se jouait des conditions météorologiques difficiles et du délicat choix entre les pneus slicks et pluie pour maintenir cette dynamique et céder le volant à Fabien Barthez dans la dernière heure. Malheureusement, la voiture de sécurité retrouvait la piste peu après l’arrêt de l’équipe. Coincé entre les deux leaders du classement général, le Français voyait son avantage sur ses poursuivants se réduire, puis être annihilé lorsqu’il devait s’effacer face au peloton de tête à la relance. La Lexus RC F GT3 n°23 devait finalement se contenter de la cinquième position à l’arrivée. 


« C’était un week-end exceptionnel sur le plan de l’expérience », analysait Simon Abadie, Team Manager de Tech 1 Racing. « Il y a eu de très bonnes choses, d’autres moins bonnes, mais il faut se souvenir que notre programme s’est monté très tardivement. Avant ce rendez-vous, nous n’avions pas beaucoup roulé sur le sec, et pas du tout sous la pluie ! Vu les conditions dantesques, l’objectif était d’éviter la moindre erreur pour engranger un maximum d’informations et c’est exactement ce que nous avons fait. En course, Fabien a réalisé un superbe relais pour remonter à la troisième place tout en améliorant constamment ses temps, tout comme Bernard par la suite. Hélas, notre avance a fondu lorsque la voiture de sécurité est apparue juste après que Fabien ne reprenne le volant. À la relance, il a alors dû s’effacer pour laisser passer les leaders sur une piste un peu plus délicate et nos poursuivants en ont profité. C’est dommage et un peu décevant, car nos deux pilotes étaient performants sous la pluie alors qu’ils ne connaissaient pas encore la voiture dans ces conditions. »
 
Tech 1 Racing se tourne d’ores et déjà vers son prochain rendez-vous, les trois heures de Silverstone (10-12 mai), avec beaucoup d’optimisme et d’espoirs. 
 
« Nous avons passé un très bon moment pour ce premier week-end de course », concluait Simon Abadie. « C’était certes difficile, nous avons dû prendre le temps de nous mettre en place, nous avons fini très tard tous les soirs et notre duo doit apprivoiser la voiture, mais tout le monde a accompli un travail remarquable ces dernières semaines après un hiver parfois compliqué. L’équipe n’a pas commis d’erreur, Fabien et Bernard se sont très bien entendus et nous avons travaillé dans une ambiance à la fois sérieuse et décontractée. Le podium était à notre portée pour que nous soyons récompensés de nos efforts, mais je sais que ce n’est que partie remise et nous avons tous très optimistes. Nous nous sommes montrés performants sur les longs relais, mais il reste aussi du travail à faire en pneus neufs et sur les changements de pilotes. Enfin, nous tenons à saluer Lexus pour leur confiance, car il n’est jamais facile de commencer une relation avec une nouvelle équipe. Celle-ci s’annonce toutefois prometteuse et nous sommes tous convaincus que nous reviendrons bien plus forts à Silverstone, où l’objectif sera de viser le podium et jouer aux avant-postes. »