Tech 1 Racing engrange les points au Red Bull Ring

 
 
Ce week-end au Red Bull Ring, Tech 1 Racing concluait la première partie de saison en Formule Renault Eurocup. Sous l’impulsion de Neil Verhagen, les hommes de Simon Abadie ont repris du bon pied après deux mois de pause en égalant leur meilleur résultat de l’année.

Lors des essais collectifs vendredi, Alexander Smolyar était le pilote le plus rapide de l’équipe en se plaçant immédiatement au sein d’un top dix dont Neil Verhagen et Frank Bird étaient proches.
 
La journée s’achevait avec la première qualification qui déterminait la grille de départ de la course dominicale. Dans le premier groupe en piste, Neil Verhagen se classait sixième juste devant Frank Bird. Dans la foulée, Alexander Smolyar atteignait la cinquième place, à 17/1000e de seconde seulement du trio de tête.
 
La structure toulousaine redoublait de travail pour permettre à son quatuor de réduire l’écart en Q2. Si Alexander Smolyar était à nouveau cinquième, Frank Bird commettait une erreur et provoquait un drapeau rouge lui faisant perdre son meilleur temps et coupant également les efforts de Neil Verhagen, cinquième aussi dans son groupe. Souffrant de la cheville, Thomas Neubauer préférait mettre un terme à son week-end sitôt rentré aux stands afin de ne pas aggraver une blessure. 
 
La première course était l’occasion d’assister à un véritable récital de la part de Neil Verhagen. Parti neuvième, le pilote du Red Bull Junior Team était déjà remonté au sixième rang dans le premier tour avant d’effacer deux concurrents après l’intervention de la voiture de sécurité. Hélas, un violent orage interrompait prématurément les débats et l’Américain terminait quatrième et signait son meilleur résultat de la saison. En parallèle, Alexander Smolyar ne parvenait pas à concrétiser en étant impliqué dans un accrochage peu après le départ tandis que Frank Bird gagnait quatre places
 
Dimanche, Neil Verhagen était à nouveau présent dans les points au prix d’une nouvelle offensive. Onzième sur la grille, l’Américain se hissait finalement au huitième rang. Frank Bird dépassait également trois adversaires pour s’offrir son deuxième top dix de l’année alors qu’Alexander Smolyar n’arrivait pas à se frayer un chemin dans le peloton. 
 
Grâce à sa double entrée dans les points, Neil Verhagen réintègre le top dix du classement général. Chez les équipes, Tech 1 Racing renforce sa cinquième position.
 
« Nous sommes satisfaits d’avoir égalé notre meilleur résultat de l’année, mais nous avons le sentiment que nous pouvons mieux faire », jugeait Olivier Maernhout, Team Manager de Tech 1 Racing. « Neil a poursuivi sur la lancée de Monaco avec deux courses offensives. Il s’est battu, il n’a rien lâché et il a tiré profit de la moindre opportunité. S’il parvient à se libérer en qualifications, il pourra jouer le podium à la régulière et obtenir des résultats plus conformes à son talent. Nous sommes convaincus que cela arrivera bientôt tant il ne lâche rien et travaille d’arrache-pied avec son ingénieur. »
 
« Alexander était bien entré dans son week-end. Dès les essais libres, il a su trouver le bon rythme sur un circuit qu’il découvrait et il aurait pu prétendre à une place sur les deux premières lignes sans une petite erreur dans le premier secteur de son dernier tour en Q1. Hélas, la suite a été compromise par son erreur de débutant en course 1 et la pénalité sur la grille qui en a découlé dimanche. Alex doit à tout prix éviter ce genre de fautes, car nous savons qu’il vaut mieux que cela. »
 
« Thomas n’était malheureusement pas à 100 % physiquement ce week-end. Après avoir serré les dents durant les essais collectifs et les qualifications, nous nous sommes concertés et nous avons pris la décision de ne pas poursuivre en course pour lui permettre de se remettre à temps pour Spa. »
 
« Frank est monté en puissance au fil des trois jours. Nous nous réjouissons de son point acquis au terme d’une course magnifique et intelligente. Frank n’a jamais lâché et il a su se montrer agressif quand il le fallait. C’est positif de le voir poursuivre dans la veine de ses prestations récentes, notamment celles à Monza en NEC. Comme ses équipiers, il doit encore travailler sur son rythme en qualifications, car il a véritablement le potentiel pour viser les points à chaque course. »
 
Dès demain, Tech 1 Racing sera en piste sur le Circuit de Spa-Francorchamps pour la sixième manche de la saison 2018 de Formule Renault Eurocup.
 
« Tout au long du week-end, la performance était au rendez-vous et les pilotes étaient ravis des progrès effectués à chaque séance », concluait Olivier Maernhout. « C’est un point de satisfaction, mais ils doivent absolument se libérer dans l’exercice des qualifications pour pouvoir évoluer à leur véritable niveau en course. Ce sera l’objectif à Spa, où nous nous tournons déjà puisque nous serons en piste dès mercredi matin. Ces dernières années, nous y avons connu d’excellents résultats et nous espérons poursuivre cette série ! »