Tech 1 Racing conclut sa saison à Barcelone

 
 
Ce week-end, Tech 1 Racing était en action sur le Circuit de Barcelona-Catalunya pour le dernier meeting de la saison en Formule Renault Eurocup. La structure toulousaine a fait le travail nécessaire pour terminer dans le top cinq du classement général final avant de relever de nouveaux défis dès l’an prochain.

Pour cet ultime rendez-vous de l’année, Tech 1 Racing était à l’œuvre dès mercredi. Au fil de la séance d’essais de quatre heures et des deux sessions de cinquante minutes vendredi, le quatuor de l’équipe remontait dans la hiérarchie au point de voir Neil Verhagen et Alexander Smolyar se classer quatrième et sixième avant les qualifications. 
 
Samedi matin, une piste séchante accueillait les concurrents. Dans ces conditions, Alexander Smolyar, Frank Bird et Neil Verhagen tiraient leur épingle du jeu en se positionnant dans la première moitié de la grille. En course, le Russe gagnait un rang pour finir sixième devant Neil Verhagen, parti douzième. Frank Bird entrait lui aussi dans les points en conservant la dixième position tandis que Thomas Neubauer glanait neuf places.
 
Le lendemain, Neil Verhagen progressait en qualifications pour atteindre la quatrième place de son groupe. Septième sur la grille de départ, le pilote du Red Bull Junior Team empochait à nouveau six unités. En revanche, Alexander Smolyar terminait tout près du top dix alors que Frank Bird et Thomas Neubauer manquaient de réussite. Le Britannique était poussé hors piste lors d’un duel au cœur du peloton tandis que le Français devait renoncer à deux tours de l’arrivée.
 
Au classement général final, les points inscrits sur les deux manches catalanes promeuvent Tech 1 Racing à la cinquième position chez les équipes. 
 
« Ce week-end nous a permis de tirer un trait sur une saison extrêmement difficile », résumait Simon Abadie, Team Manager de Tech 1 Racing. « Pour la première fois en près de quinze ans, nous n’avons ni remporté de course ni signé de podium. C’est une situation inédite et il est hors de question de continuer de nous battre pour la cinquième place. Des erreurs ont été commises et nous allons devoir retravailler certains aspects. Cela passera par exemple par une sélection bien plus drastique et aboutie dans tous les domaines que tout ce que nous avons pu faire auparavant. »
 
« Neil n’est jamais parvenu à concrétiser son potentiel. Nous avons peut-être commis l’erreur de lui confier trop de responsabilités alors qu’il n’était pas tout à fait prêt à les endosser. Il n’a pas su saisir les rares occasions qui se sont présentées et nous sommes désolés tant pour lui que pour nous que notre association n’ait pas porté ses fruits. La course automobile reste un sport plus complexe que l’on ne le pense et c’est surtout un travail d’équipe où l’on gagne ou l’on perd ensemble. »
 
« Alex a réalisé une première saison solide dans la catégorie. Malgré sa jeunesse l’ayant amené à commettre quelques erreurs, il a un énorme potentiel et j’espère que nous pourrons continuer à travailler ensemble l’an prochain afin de l’exploiter pleinement. Si c’est le cas, il devra assumer le rôle de leader et hausser d’un cran son niveau de jeu, mais j’ai confiance en ses capacités. »
 
« Ce week-end, nous avons aussi terminé notre aventure en Formule Renault avec Thomas. Au cours de nos deux saisons ensemble, il a énormément progressé même si cela ne s’est pas forcément vu et concrétisé en bons résultats. Malheureusement, Thomas doit composer avec son grand gabarit qui lui coûte de trois à cinq dixièmes de seconde au tour. C’est un handicap extrêmement important en monoplace et encore plus dans une catégorie où le moindre dixième peut coûter très cher sur la grille. »
 
« Frank est la bonne surprise de notre saison. Nous sommes extrêmement contents du travail que nous avons accompli ensemble et il a progressé tout au long de l’année. Il partait de loin avec son déficit d’expérience, mais c’est un travailleur qui ne compte pas ses efforts tout en sachant fédérer et construire autour de lui. Nous espérons qu’il gardera ces atouts pour la suite de sa carrière, cela ne peut lui apporter que du positif. » 
 
Avec la fin de la saison 2018, la génération actuelle de Formule Renault arrive au terme de son cycle et fera place dès l’an prochain à de nouvelles voitures, dotées d’un moteur 1.8l turbo. Tech 1 Racing est déjà sur les rangs pour cette nouvelle aventure. 
 
« Notre objectif est clair pour 2019 », concluait Simon Abadie. « Cela fait de nombreuses années que nous évoluons dans les catégories organisées par Renault et nous voulons continuer à leurs côtés. Nous croyons fermement au projet bâti autour d’une monoplace répondant au règlement F3R et le travail de l’équipe dédiée à la compétition client nous laisse penser que la Formule Renault sera encore plus redynamisée. Tout cela nous donne confiance en l’avenir et toute l’équipe Tech 1 Racing estime qu’il est important d’y être dès le début de cette nouvelle histoire. »