Un potentiel mal récompensé à Hockenheim

 
 
Tech 1 Racing se rendait le week-end dernier à Hockenheim pour participer à la finale de la Formule Renault NEC avec Thomas Neubauer et Gabriel Aubry. Si le premier en profitait pour poursuivre son apprentissage, Gabriel Aubry avait encore des chances d’obtenir le titre malgré son absence et son inéligibilité aux points sur deux meetings. En dépit de tous leurs efforts, les hommes de Simon Abadie sont revenus d’Allemagne sans trophée.

Vendredi, Gabriel Aubry et Thomas Neubauer réalisaient des essais productifs sur une piste sèche en matinée, puis détrempée à mi-journée. Piégé par les conditions humides, Thomas Neubauer abordait alors les qualifications sur la défensive tandis que Gabriel Aubry parvenait à prendre la quatrième place par deux fois. 

Samedi matin, Gabriel Aubry perdait une position malgré un bon envol. Le Français répliquait avant de tout donner pour s’emparer de la troisième marche du podium. Las, il ne trouvait pas l’ouverture et sa voiture subissait quelques dégâts affectant ses performances. De ce fait, Gabriel voyait deux de ses poursuivants le rattraper et le surprendre. En parallèle, Thomas Neubauer menait une course discrète pour gagner un rang et se classer quatorzième.

L’après-midi, Gabriel Aubry effectuait à nouveau un beau départ avant de se faire enfermer et de rétrograder en sixième place. Ses chances s’envolaient définitivement lorsque le Français devait passer par les stands pour remplacer son aileron avant endommagé puis s’arrêter en raison d’un problème de freins. De son côté, Thomas Neubauer tenait le rythme des deux derniers prétendants au titre et se hissait au onzième rang.

« Les résultats ne reflètent pas notre niveau de performance ce week-end », résumait Olivier Maernhout, Team Manager de Tech 1 Racing. « Dès vendredi, Gabriel était dans le rythme qu’importent les conditions. Cela s’est traduit par de solides qualifications sur une piste détrempée. Gabriel était dans le bon wagon pour jouer les podiums. Son premier départ était très offensif, mais il a perdu un peu trop de temps derrière un concurrent et sa voiture a souffert de petits dégâts récoltés dans la bataille. Sur la deuxième course, Gabriel est à nouveau bien parti, mais nous avons dû l’arrêter aux stands par sécurité pour remplacer son aileron cassé. Nous enquêtons encore sur le problème de freins l’ayant définitivement arrêté. » 

« Thomas était parti sur d’excellentes bases alors qu’il découvrait Hockenheim. Malheureusement, la pluie en essais a brouillé ses repères et sa petite sortie lui a coûté du temps de roulage dans ces conditions. Thomas l’a payé cher en qualifications puisqu’il devait encore prendre ses marques. En partant du fond de la grille, il est toujours plus compliqué de dévoiler son potentiel, mais Thomas a su se remobiliser dans la finale en se montrant solide, complet et offensif pour conclure sur une note positive. » 

Au classement général final, Gabriel Aubry se classe cinquième malgré cinq courses de moins que les pilotes le devançant. Chez les équipes, Tech 1 Racing termine deuxième et gagne une place par rapport à sa première saison dans la catégorie l’an passé.

« C’était un meeting riche en enseignements pour Gabi, Thomas et toute l’équipe présente en Allemagne », concluait Olivier Maernhout. « Thomas a beaucoup appris et c’était son objectif. Nous sommes convaincus que Gabriel saura également retenir les leçons de ses duels en vue de la finale de la Formule Renault Eurocup où le but sera de finir notre campagne en beauté. Alors que nous nous tournons déjà vers Barcelone (27-29 octobre), nous tenons à remercier les organisateurs de la Formule Renault NEC pour cette édition 2017 nous ayant permis de travailler efficacement avec nos pilotes lors de superbes courses. »