Tech 1 Racing conclut son année par un titre !

 
 
Tech 1 Racing achevait sa campagne 2017 sur le Circuit de Barcelona-Catalunya. Les hommes de Simon et Sarah Abadie ont permis à Gabriel Aubry de monter sur le podium pour la huitième fois de la saison, mais surtout à Max Fewtrell de s’offrir le titre de meilleur débutant de l’année !

En Espagne, la structure toulousaine ambitionnait de terminer en beauté avec ses deux fers de lance, Gabriel Aubry et Max Fewtrell. Dès vendredi, le duo était dans le tempo puisque le Français réalisait le troisième temps juste devant le Britannique. Thomas Neubauer et Thomas Maxwell tentaient de leur côté de progresser malgré un capteur défaillant privant le Français de la première séance.

La dynamique était prolongée en qualifications puisque Gabriel Aubry et Max Fewtrell intégraient le top cinq. Si le Français effectuait un excellent départ pour arracher un nouveau podium, le pilote de la Renault Sport Academy abandonnait pour la première fois de l’année après une crevaison due à un accrochage. Victime d’un problème de pompe à essence, Thomas Neubauer devait également renoncer tandis que Thomas Maxwell remontait neuf places pour échouer aux portes des points.

Le lendemain, la réussite n’était pas au rendez-vous. En lutte pour le troisième rang, Gabriel Aubry touchait Max Defourny. L’incident provoquait une réaction en chaîne qui l’éliminait, tout comme Thomas Maxwell et Thomas Neubauer. Seul survivant du carnage, Max Fewtrell terminait au pied du podium. L’après-midi, Gabriel Aubry gagnait une position pour conclure sa saison avec une sixième place. Derrière lui, Max Fewtrell scellait le titre chez les rookies. Thomas Maxwell effectuait à nouveau une de ses spectaculaires remontées, mais il ratait les points de justesse alors que Thomas Neubauer restait coincé dans le peloton malgré une course solide.

« C’était un week-end un peu décevant pour l’équipe », résumait Sarah Abadie, Team Manager de Tech 1 Racing. « Barcelone est un circuit que nous apprécions. Nous avions donc beaucoup d’attentes. Hélas, tout ne s’est passé comme nous le voulions et nous avons un peu manqué nos qualifications. Les courses ont ensuite été assez chaotiques, notamment la deuxième où nous avons perdu trois voitures dès le premier tour. »

« Ce meeting était un peu à l’image du film de l’année pour Gabriel tant de gros points se sont envolés dans des accrochages dont il n’était pas responsable. C’est assez rageant, mais une saison se fait toujours de hauts et de bas. Nous n’oublions pas que nous revenons de loin avec lui. Même s’il a subi les turpitudes de ses concurrents, Gabriel s’est transformé en un pilote solide à même de pouvoir jouer les objectifs ambitieux qu’il se fixe. »

« Thomas Neubauer a joué de malchance en rencontrant un problème de capteur lui faisant manquer la première séance d’essais. Compte tenu de la dégradation des pneumatiques sur ce circuit, ce manque de roulage l’a placé en retrait dès vendredi. Ses qualifications auraient pu être meilleures, mais il n’est pas parvenu à mettre en place toutes les belles choses dont il a fait preuve depuis le début de l’année. Nous espérions que ses efforts porteraient leurs fruits et nous sommes les premiers déçus pour lui. »

« Du côté de nos anglophones, nous pensions faire un peu mieux avec Max, mais il s’est encore montré solide en étant toujours parmi les rookies les plus rapides. Dimanche matin, il a su éviter le chaos pour nous ramener des points, soulignant sa très grande régularité au fil de la saison. Enfin, Thomas Maxwell revient bredouille malgré ses belles remontées. Thomas doit pouvoir mieux faire en qualifications afin d’exploiter pleinement toutes ses qualités à l’avenir. » 

Au classement général, Tech 1 Racing pointe au troisième rang et scelle sa place dans le top cinq du championnat pour la septième fois en huit saisons. Du côté des pilotes, Gabriel Aubry termine cinquième tandis que Max Fewtrell remporte le titre chez les débutants. Les Toulousains sont déjà tournés vers 2018 après avoir effectué ce mardi les traditionnels rookies tests. Ceux-ci seront ensuite suivis d’un intense programme de préparation durant l’hiver.

« Nous sommes néanmoins satisfaits de notre saison », concluait Sarah Abadie. « Nous finissons troisièmes du championnat avec un seul redoublant. En début d’année, beaucoup de gens nous riaient au nez quand on déclarait jouer le podium final avec Gabriel Aubry, mais nous y avons toujours cru car c’est un travailleur très exigeant envers lui-même. Nous savions que cela paierait avec du travail. En parallèle, nous avons atteint nos objectifs avec le titre rookies de Max. Cela démontre une fois de plus le travail de l’équipe sur les jeunes pilotes et les progrès que nous leur permettons de réaliser. »